Argentoratum : Histoire et évolution d’Argentoratum vers Strasbourg

Si je vous dis Argentoratum, cela ne vous dit probablement pas grand-chose. Quoique si vous êtes alsacien, vous connaissez peut-être la signification et l’origine de ce mot. En fait, il s’agit de l’ancien nom de la ville de Strasbourg située dans le Bas-Rhin. De l’origine celte, Argentorate, en passant par le camp militaire romain, fondation romaine d’Argentoratum,  jusqu’aux vestiges historiques visibles dans l’actuelle Strasbourg, laissez-vous guider !

Histoire d’Argentoratum : Génèse d’un camp militaire devenu Strasbourg

Plan ArgentoratumL’origine du nom Argentoratum remonte aux environs de l’an 1300 avant J.-C.. Des peuples celtes se sont installés dans cette bourgade nommée Argentorate. Ce n’est que en 58 avant J.C. que les romains arrivent dans la belle région qu’est l’Alsace. Au départ, ce n’était qu’un camp qui s’est agrandi pour devenir une vraie petite ville romaine principalement militaire.

En savoir plus sur l’étymologie d’Argentoratum.

Argentorate et les prémices d’Argentoratum

L’histoire de la petite bourgade Celte d’Argentorate devenu camp Romain notamment par l’arrivée du Général Drusus. Les terres et conditions de vie de la bourgade et les premiers pas du camp.

Argentoratum, le camp Romain qui devint ville Romaine

La naissance d’Argentoratum, camp romain moyen, devenu une plateforme logistique militaire importante en Europe. Le développement du camp et sa population, le développement du camp en ville et la grande croissance de la région sous la Pax Romana et l’influence Gallo Romaine. Description de l’âge d’or et des moments clés du développement de la ville.

La fin d’Argentoratum sous l’empire Romain

La vie à Argentoratum entre guerre civile et tensions internes. Le climat politique et militaire instable, le recrutement de mercenaires et légionnaires, et la pression des barbares sur la Rhénanie et Argentoratum. La bataille face à Attila et l’arrivée des Francs au pouvoir quelques décennies plus tard.

Populations et civilisations d’Argentoratum

Les différents peuples s’étant installé à Argentoratum sous l’ère Celte, Romaine et Gauloise. La population cosmopolite ayant trouvé une terre d’accueil au centre de l’Europe, Argentoratum en terre de commerces et d’accueil pour les réfugiés et marchands, les tribus Alamans et Celtes, les mercenaires et légionnaires…

Le camp romain Argentoratum

Le périmètre et les axes du camp romain à ArgentoratumTopographie

Le site d’Argentoratum a plusieurs fois été détruit et restauré. Les romains sélectionnèrent ce site pour l’avantage stratégie que procure l’îlot entouré du Rhin, de l’Ill et de la Bruche. Argentoratum s’agrandit, la population du camp croît. Mais ce n’est qu’au IVe siècle que le camp romain améliore sa protection par la construction d’un double rempart de pierre et de brique.
La topographique de l’ancienne Argentoratum est encore reconnaissable dans la Strasbourg du 21e siècle. Dans la rue du Dôme on reconnait l’ancien cardo (voie d’axe nord-sud) et dans la rue des Hallebardes on entrevoit l’ancien decumanus (axe est-ouest).

Légionnaires et Vie dans le camp

La population du camp était principalement militaire, mais toute armée est accompagnée d’un certain nombre de corps de métiers : les valets d’armes, les artisans et bien d’autres.
Les soldats romains vivaient dans des baraquements de plus de 200 mètres carrés, légionnaires et cavaliers confondus. Les logements étaient spartiates avec le strict minimum du confort à l’époque.

Historique militaire de la cité d’Argentoratum à travers les âges

Bataille d’Argentoratum

En août 357, suite à des invasions barbares, la ville est prise d’assaut et la bataille d’Argentoratum commence. Les troupes romaines, dirigée par le César Julian, est opposée aux barbares Alamans, mené par leur Roi Chnodomar.
La bataille fait près de 8000 morts, et se solde par la victoire des Romains, qui surpassent leur infériorité numérique avec l’entrainement et la stratégie qu’on leur connait.

Bataille d'Argentoratum Romains contre Alamans

L’arrivée des Alamans à Argentoratum

La tribu des Alamans et constitué de plusieurs peuples germaniques. Elle a connu plusieurs combats mais deux ont marqué leur histoire. Il s’agit de la bataille d’Argentoratum et celle de Tolbiac qui a marqué la fin des Alamans tels que nous les connaissions.

Ceinture fortifiée de Strasbourg

La construction de la ceinture fortifiée d’Argentoratum a débuté en 1870 par les allemands. Cela a permis d’étendre la superficie de la ville en la multipliant par trois.
Dans le but de renforcer cette ceinture fortifiée, Argentoratum se voit rapidement entourée de nombreux forts dont le plus grand se situe à Mutzig.

D’Argentoratum à Strasbourg

Strasbourg n’est pas une ville récente. Elle a mis plus de 2000 ans à devenir celle que nous foulons tous les jours. En passant par les Celtes, les Romains, les Alamans et les Francs, de nombreux peuples ont habité la région. Cette histoire, très riche, en fait une ville exceptionnelle.

Archéologie

Après des siècles de fouilles et de recherche, les archéologues continuent de déterrer et découvrir de nombreux objets et lieux datant de l’époque romaine de Strasbourg, quand celle-ci n’était autre que la cité Argentoratum.

Trouvailles archéologiques à Argentoratum

Argentoratum est toujours visible au 21e siècle

La ville d’Argentoratum n’est d’ailleurs pas partie sans laisser de trace. En effet, encore aujourd’hui, de nombreux endroits et bâtiments créés sous l’occupation romaine sont toujours visibles. Certains se visitent même.

En quête de plus d’informations sur Argentoratum ?

Nous avons centralisé les principales informations sur l’histoire de Strasbourg, et plus particulièrement Argentoratum, dans une page de réponse aux questions sur Argentoratum.
Vous pouvez également consulter notre Bibliographie d’ouvrages de référence sur Argentoratum