Argentoratum : Génèse d’un camp militaire devenu Strasbourg

Carte topographique du camp romain d'Argentoratum

Argentorate et les prémices d’Argentoratum :

C’est dès l’an 12 avant Jésus Christ, qu’Argentorate, petit bourg Celtique, passa aux mains des Romains.
A cette époque, Argentoratum n’est alors qu’une terre assez désordonnée et hostile. Les conditions d’hygiène y sont quasi nulles et les maladies transmises sur les zones inondables sont nombreuses…

Argentoratum, le camp Romain qui devint ville Romaine :

De 97 à 165 après J.C., la région connait une période de paix.
Cette période est propice au développement et de nombreuses routes sont construites. Des petites bourgades naissent autour d’Argentoratum et les Romains décident de faire de Brocomagus (Brumath) la capitale du nord de l’Alsace…

La fin d’Argentoratum sous l’empire Romain :

C’est en 166 que les barbares commencèrent à exercer une pression autour des fortifications d’Argentoratum. Le climat politique et militaire devient instable, et la population se retrouve dans l’incertitude. La violence augmente et l’insécurité demeurent même au sein de la ville (les gens cachent leur argent et vivent dans la peur)…

Populations et civilisations d’Argentoratum :

Légionnaire romain de l’époque de la Rome Antique jusqu’à la fin de l’empire romain - ArgentoratumArgentorate petit bourg Celtes, devint Romaine, puis une ville de milliers d’habitants cosmopolite venant de diverses régions (Italie, Syrie, Allemagne…).
Les influences Gallo Romaine et la Pax Romana ont favorisé la venue de marchands, chasseurs, pêcheurs, réfugiés… et plus tard le climat politique etmilitaire instable amena des barbares et des Francs au pouvoir…