Argentorate et les prémices d’Argentoratum

La naissance d’Argentoratum

C’est dès l’an 12 avant Jésus Christ, qu’Argentorate, petit bourg Celtique, ne passe aux mains des Romains.

A cette époque, Argentoratum n’est alors qu’une terre assez désordonnée et hostile. Les conditions d’hygiène y sont quasi nulles et les maladies transmises sur les zones inondables sont nombreuses.
En revanche, la terre a déjà accueilli l’homme depuis des millénaires et il n’y a pas de forêt à défricher.
Les Romains y voient donc une formidable opportunité d’exploiter un carrefour de circulation riche en voies fluviales (La Bruche, le Rhin) et Terrestres (Une situation géographique stratégique militairement et commercialement). Un autre argument de taille, les terres calcaires aux pieds des Vosges permettront aux Romains de pouvoir bénéficier de terres de vins.

Le Rhin offre alors un axe privilégié Nord Sud pour les Romains, et facilite donc leur pénétration vers le nord de l’Europe.
Rome, par le biais du Général Drusus, décidera d’y établir un camp militaire au rôle stratégique dans son expansion, et Argentoratum fût bâti en ce sens.
Plus de cinquante forteresses furent alors construite le long du Rhin, et le grand camp de légionnaires vît le jour.

Après des années de batailles, les tribus germaniques sont soumises à Rome. Argentoratum restera militaire jusqu’en 260 après J.C., et la principale base logistique arrière des Romains, qui ont alors établis leurs frontières au delà de la forêt noire.

Continuez votre découverte : Argentoratum, le camp Romain qui devint ville Romaine