Evénements historiques de la transition

De nombreux événements historiques ont marqué le parcours de Strasbourg depuis sa découverte jusqu’à la capitale européenne que nous connaissons aujourd’hui. Si des fouilles archéologiques ont permis de découvrir une activité humaine sur le sol strasbourgeois aux environs de 600,000 av. J-C., ce n’est qu’à partir de 1,300 av. J-C. que les chercheurs considèrent véritablement la ville comme étant habitée durablement par des peuples prospères. Ce sont d’ailleurs les celtes qui, au IIème siècle av. J-C., nomment la cité Argentorate.

plan argentoratum

L’arrivée des Romains

Ce n’est qu’en 58 av. J-C. que le peuple romain fait son apparition dans la région. Quelques dizaines d’années plus tard, un général romain dénommé Nero Claudius Drusus y établi un camp militaire. Afin d’uniformiser l’Empire Romain, il la renomme Argentoratum. Petit à petit, Argentoratum prend de l’ampleur à tous les niveaux. On estime à environ 10,000 le nombre de romains habitants la cité en l’an 20. Stratégiquement placée, elle devient une base de repli pour les troupes déployées en Germanie.

L’alternance entre Alamans et Domains

En 355, les Alamans détruisent le camp, alors devenu une vraie ville digne de ce nom. Mais deux ans plus tard, les Romains reprennent la ville sous le commandement de Julien. Au tout début du Vème siècle, la ville est à nouveau envahie par les Germains, avant d’être totalement rasée de la carte par Attila le Hun en 451.

strasbourg moyen age

Le Moyen-Âge relance Strasbourg

Certainement la période ayant laissé le plus de monuments toujours visibles, le Moyen-Âge est un passage important de l’Histoire strasbourgeoise. En effet, détruite plus de 40 ans plus tôt, la ville est reconstruite en 496 par les Francs, qui l’appellent alors Strateburgum, un nom déjà bien plus proche de l’actuel. Bien que royale, Strateburgum n’est qu’une petite ville de 1,500 habitants. Elle prend petit à petit de l’importance notamment grâce à la religion pour atteindre plus de 10,000 habitants au XIIème siècle, qui marque également le début de la construction de la cathédrale Notre-Dame. Le nom actuel ne lui ai défini qu’au XIème siècle.